Alerte tendance : peindre ses murs à moitié

Non, cette délimitation flagrante n'est pas due à un abandon inopiné de la peinture du mur. C'est même tout le contraire, c'est voulu et destiné à donner du cachet à votre décoration. Vous voulez en savoir plus ?
Mur peint à moitié

Par Mathilde Mezieres , 28 août 2019

On vous parlait de la couleur foncée au mur et du plafond coloré il y a quelques jours... Voici une nouvelle possibilité pour donner du style à votre intérieur : les murs bicolores. Le bas de la façade d'une couleur, le haut d'une autre, ça pourrait apparaître comme une idée saugrenue et pourtant... c'est une (très) bonne manière d'apporter une touche d'originalité et de modernité à votre décoration.

Si vous trouvez vos murs trop fades en blanc, mais que vous n'osez pas vous lancer dans la coloration d'une façade complète, c'est aussi un parfait compromis. Choisissez deux couleurs qui s'accordent bien ensemble (une claire et une foncée, une vive et une plus sobre...) et délimitez vous-même la hauteur de la séparation. Pour un bon équilibre, misez sur l'équation un tiers / deux tiers.

Bleu marine pour la chambre à coucher  ♡

Bleu marine pour la chambre à coucher ♡

Du gris anthracite sur le tiers bas et du blanc au-dessus par exemple. Avec ce genre d'association, il y a peu de chances de se rater (tant au niveau technique qu'au niveau du rendu final). Pour une touche de folie en plus, vous pouvez tenter une couleur plus vive (jaune citron, bleu pétrole...) ou même inverser les proportions. Autre possibilité : faire une délimitation volontairement pas droite pour un rendu faussement mal fini... Dans une chambre ou un bureau, c'est une idée qui nous plait bien !

Ce qu'il faut retenir : Avant de vous lancer, vous devez avoir une idée précise de ce que vous souhaitez. Pour une délimitation bien droite, aidez-vous de gros scotch (et d'un mètre). Niveau couleurs, on vous conseille de toujours mettre la teinte la plus foncée en bas afin de créer un bel équilibre. Sinon attention à la perte de luminosité et à l'impression d'oppression.

On croirait presque que ce n'est pas fait exprès !

On croirait presque que ce n'est pas fait exprès !